La capitalisation du marché mondial des actions a franchi la barre des 100 000 milliards $ US pour atteindre des sommets historiques en décembre. Les marchés du crédit ont réalisé des exploits similaires, alors que les émissions se sont accrues et que les écarts se sont réduits. Même les prix des actifs sans risque ont atteint de nouveaux sommets alors que les rendements à long terme du Trésor américain (ajustés en fonction de l’inflation) ont atteint de nouveaux creux. Naturellement, ces développements sont liés, le lien étant les interventions politiques de COVID -19 en cours des banques centrales et des  gouvernements. La tendance naturelle d’une action politique toujours  plus forte afin de soutenir les marchés et la confiance des consommateurs a été confirmée une fois de plus. Les marchés entament la période de Noël en se réjouissant de ces conditions financières faciles, mais déconcertés par l’incongruité que représentent les difficultés économiques et humaines des fermetures hivernales imminentes.

Opportunités de croissance mondiale

Avec un nombre limité de cas et aucun décès depuis le 11 mai, on peut affirmer que Taïwan a bien géré la COVID-19. L’expérience et la préparation font la différence dans la lutte contre les épidémies. En fait, l’Asie a largement dépassé le reste du monde développé dans la lutte contre le virus. Il s’avère    que    la    guerre   commerciale    du    président Donald Trump et l’isolationnisme américain ont favorisé la cohésion économique en Asie, si l’on exclut  l’Australie. Le dernier  plan quinquennal  de  la Chine  tourne  autour  du concept de double  circulation, qui est une référence au rééquilibrage  de  la  dépendance  à  l’exportation vers la consommation  intérieure.  Parallèlement,  la compétitivité s’améliore fortement grâce à la poussée agressive des États en matière de technologie, aux nouveaux secteurs (par exemple, le s véhicules électriques et l’informatique en nuage) et à l’adoption des marchés des capitaux. Les pays dans la région bénéficieront immensément de ces changements. Les économies se redressent, la confiance est élevée et les marchés boursiers sont dynamiques dans toute la région, le Japon ayant atteint son plus haut niveau en trente ans. L’entreprise taïwanaise de fabrication de semi- conducteurs, qui surpasse Intel en matière d’innovation, saisit pleinement la dynamique. L’Asie est devenue la seule région d e croissance séculaire pour les investisseurs.

Un retour à la normali té politique américaine

Les marchés ont bien accueilli la prochaine présidence Biden avec la prévisibilité et le professionnalisme relatif qu’elle apporte à Washington - tant en matière de politique intérieure que de politique étrangère. Indépendamment des résultats de la course au Sénat géorgien en janvier, l’élection nationale serrée limite l’agenda plus progressiste des démocrates et force le président à se placer au centre. C’est une autre victoire pour les marchés, mais les investisseurs sous-estiment peut-être la mesure dans laquelle la nouvelle administration se situe dans un camp anti-entreprises - en particulier dans le domaine de l’antitrust où les préoccupations vont bien au-delà de la technologie. Les sociétés riches en liquidités et avides d’affaires seraient conseillées de poursuivre leurs cibles rapidement avant qu’un nouveau régime ne s’installe. Sur le plan philosophique, le fil conducteur de l’équipe Biden/Harris est cohérent : soutien à l’éducation, à la santé et aux opportunités pour les Américains de la classe ouvrière et les minorités. La Réserve fédérale américaine et le Trésor de Janet Yellen sont exactement sur la même longueur d’onde. Il reste à voir comment ce programme social/économique et ce changement de pouvoir à Washington affectent l’industrie et son environnement macroéconomique.

1 Source : Bloomberg Finance L.P. sur la base d’un composite agrégé de contributeurs privés.


Transformation numérique

La COVID-19 a forcé l’adoption technologique par nécessité. Voilà qu’un incendie s’est déclaré et ne peut être éteint. Comme le virus lui- même, une propagation implacable a débuté, qui enveloppera le monde entier. Les éléments sont en place pour que la société adopte en masse les nouvelles technologies qui prolifèrent sur les infrastructures existantes. La monnaie numérique, l’intelligence artificielle et la technologie de la chaîne de blocs sont des exemples de nouvelles couches d’approfondissement numérique qui transformeront les modèles commerciaux. Le travail à distance n’en est qu’une des conséquences - une conséquence qui apportera une répartition saine des compétences et des revenus aux différentes communautés. Les dirigeants vont aller plus loin, obligeant tous les acteurs de toutes les industries à dépenser pour le talent technologique et les services. Il est important de reconnaître que nous sommes encor e au début de ce processus d’exploitation de la capacité de calcul et de stockage existante dans de nombreux domaines  - y compris celui du gouvernement.


Positionnement

Une innovation dont je suis reconnaissant est le vaccin. L’industrie pharmaceutique a livré un merveilleux cadeau au monde avec une rapidité stupéfiante. La normalisation économique est liée au déploiement des vaccins. Notre scénario de base est que nous entamons en 2021 une expansion pluriannuelle alimentée par de nombreux moteurs : rebond de la consommation, investissement en capital, transition énergétique, consommation chinoise, et un cycle de logement et d’inventaire. Avec un autre plan de relance américa in en main, une transition « en douceur » vers cette normalisation semble probable. La reprise favorisera les actions au détriment des obligations et des titres cycliques, et c’est par là que nous voulons commencer la nouvelle année.


Source : Gestion mondiale d’actifs CI et Bloomberg Finance L.P. au 23 décembre 2020.


Pour plus d’information, veuillez visiter ci.com.


AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ IMPORTANTS

Ce document est fourni à titre de source générale d’information et ne doit pas être considéré comme un conseil personnel, juridique, comptable, fiscal ou d’investissement, ni être interprété comme une approbation ou recommandation d’une entité ou d’une valeur mobilière discutée. Tous les efforts ont été déployés pour s’assurer que l’information contenue dans ce document était exacte au moment de sa publication. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document. Tous les graphiques et illustrations figurant dans le présent document sont fournis à titre indicatif seulement. Ils ne visent en aucun cas à prévoir ou extrapoler des résultats d’investissement. Nous recommandons aux particuliers de demander l’avis de professionnels compétents au sujet d’un investissement précis. Les investisseurs devraient consulter leurs conseillers professionnels avant d’apporter tout changement à leurs stratégies d’investissement.

Les opinions formulées dans ce document sont exclusivement celles de ou des auteurs et ne devraient pas être utilisées ni interprétées comme un conseil en

placement, ni comme un signe d’approbation ou une recommandation à l’égard des entités ou des titres dont il est question.

Certains énoncés contenus dans le présent document constituent des énoncés prospectifs. Est considéré comme un énoncé prospectif tout énoncé correspondant

à des prévisions ou dépendant de conditions ou d’événements futurs ou s’y rapportant, ainsi que tout énoncé incluant des verbes comme « s’attendre », « prévoir »,

« anticiper », « viser », « entendre », « croire », « estimer », « évaluer » ou « être d’avis » ou tout autre mot ou expression similaire. Les énoncés prospectifs qui ne constituent pas des faits historiques sont assujettis à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats ou événements qui surviendront pourraient être donc substantiellement différents des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne comportent aucune garantie de rendement futur. Ils sont, par définition, fondés sur de nombreuses hypothèses. Bien que les énoncés prospectifs contenus aux présentes soient fondés sur des hypothèses que Gestion mondiale d’actifs CI et le gestionnaire de portefeuille considèrent comme raisonnables, ni Gestion mondiale d’actifs CI ni le gestionnaire de portefeuille ne peuvent garantir que les résultats obtenus seront conformes à ces déclarations prospectives. Il est recommandé au lecteur de considérer ces énoncés prospectifs ainsi que d’autres facteurs avec précaution et de ne pas leur accorder une confiance excessive. La société ne s’engage aucunement à mettre à jour ou à réviser de tels énoncés prospectifs à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou de tout autre facteur qui pourrait influer sur ces renseignements et décline toute responsabilité à cet égard, sauf si la loi l’exige.

Certains énoncés contenus dans la présente sont fondés entièrement ou en partie sur de l’information fournie par des tiers; Gestion mondiale d’actifs CI a pris des mesures raisonnables afin de s’assurer qu’ils sont exacts. Les conditions du marché pourraient varier et donc influer sur les renseignements contenus dans le présent document.

Gestion mondiale d’actifs CI est le nom d’une entreprise enregistrée de CI Investments Inc.

© CI Investments Inc. 2020. Tous droits réservés. Publié le 30 décembre 2020