Stephen Groff, CFA picture

Stephen Groff, CFA

Directeur et gestionnaire de portefeuille

Cambridge Gestion mondiale d'actifs

Stephen Groff est directeur et gestionnaire de portefeuille à Cambridge Gestion mondiale d’actifs. Il est responsable de la gestion des mandats d’actions de dividendes ainsi que de la cogestion des Fonds d’actions canadiennes Cambridge et Fonds d’actions canadiennes pur Cambridge.

M. Groff a commencé sa carrière dans le secteur des placements en 2007 et il s’est joint à Cambridge en 2011. M. Groff a été colauréat du prix Étoile montante de l’année décerné par Morningstar, a remporté le prix Lipper en 2018 dans la catégorie Actions canadiennes de dividendes*, et a été nommé l’un des « TopGun Investment Mind » canadiens décerné par Brendan Wood International de 2015 à 2019.

Avant de se joindre à Cambridge, il a été analyste de la recherche à Fidelity Investments, où il était également responsable de la gestion d’une partie du Fonds Fidelity Discipline Actions Canada.

M. Groff est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université Wilfrid-Laurier et il est analyste financier agréé.



Le fonds canadien de dividendes Cambridge (catégorie D) a été nommé Meilleur fonds d’actions mondiales sur cinq ans, se terminant le 31 juillet 2018, sur un total de 73 fonds (3 ans), 69 fonds (5 ans) et 46 fonds (10 ans), respectivement, dans la catégorie. Le rendement du fonds pour la période terminée le 30 septembre 2018 était comme suit : 3,19 % (1 an), 8,21 % (3 ans), 10,48 % (5 ans) et 10,05 % (10 ans). Les cotes Lipper Leader correspondantes du fonds pour la même période sont les suivantes : 5 (3 ans), 5 (5 ans) et 5 (10 ans). Les prix Lipper sont décernés chaque année par Lipper Inc., dans le cadre des prix d'excellence Thomson Reuters, aux fonds qui se distinguent de fonds semblables par l'excellence et la constance de leurs rendements corrigés du risque. Ils sont attribués en fonction de la cote accordée par Lipper pour la constance des rendements, des rendements corrigés du risque calculés sur des périodes de 36, 60 et 120 mois.